À la recherche de la composition chimique

des implants dentaires

par Caroline Boisvert et Marie-Pierre Gagnon Lalande

Depuis environ un demi-siècle, les gens ont maintenant recours à une chirurgie dentaire qui consiste à remplacer une dent brisée ou manquante par un implant dentaire. C'est un dentiste du nom de Raphaël Cherchèvre qui a inventé ce concept de la fausse racine. Pour créer un implant, il faut tenir compte de plusieurs critères. En effet, il doit être indéformable et il doit avoir la même souplesse que l'os dans lequel il sera inséré. Il doit résister à la mastication et ne pas fracturer, il ne doit pas se transformer chimiquement au contact des tissus ou de tout autre élément qui pourrait se retrouver accidentellement dans la bouche. Il ne doit pas créer de courant électrique lorsqu' il est associé à d'autres métaux (prothèse dentaire, argent, mercure, orů). Pour pouvoir respecter ces conditions, les orthodontistes utilisent des biomatériaux.

La composition des implants dentaires

Un biomatériau, c'est une substance qui ne provoque pas de réaction anormale dans l'ensemble des différents tissus humains avec lesquels il est en contact. Il doit aussi conserver ses qualités initiales, c'est-à-dire qu'il ne doit pas se dégrader au fil des années. Pour respecter ces exigences, les fabricants disposent de peu de matériaux. Actuellement, les recherches démontrent que l'oxyde de titane est très bien toléré par l'organisme et le titane dispose de qualités mécaniques qui sont les meilleures pour égaler l'organe dentaire. C'est pour cette raison que le biomatériau le plus utilisé est l'oxyde de titane pur puisque le titane peut s'autoprotéger lorsqu'il est recouvert d'une fine couche d'oxyde de titane qui isole parfaitement le métal sous-adjacent.

La céramique, tout comme l'oxyde, est extrêmement bien tolérée par l'organisme, mais cette substance est fragile et cassante. Les implants constitués de céramique se fracturent facilement. Le tantale, le chrome-cobalt et le vitalium sont aussi des biomatériaux utilisés pour la création des implants dentaires. Bien qu'il n'y ait aucun métal parfait pour fabriquer un implant dentaire, les résultats des chirurgies sont quand même satisfaisants puisque qu'elles sont efficaces et qu'il n'y a aucun risque pour la santé, à long terme. Même la recherche dans le domaine des biomatériaux est en constante évolution, donc de plus en plus de métaux pourront être utilisés d'ici quelques années.

L'installation

Les implants dentaires ressemblent énormément à la racine naturelle, c'est pour cela qu'ils sont de forme cylindrique. Ils sont soit vissés dans l'os, soit glissés dans un espace préalablement réalisé par un forage. Ensuite, ils sont recouverts ou non d'une pellicule protectrice pour augmenter la tolérance biologique ou pour perfectionner l'union de son contact avec l'os. Certains implants ont l'apparence d'une lame, ce qui facilite l'insertion dans les crêtes. Ils sont en fait utilisés pour mieux résister aux efforts spécifiques de certains types d'arcades dentaires. D'autres ont des formes tridimensionnelles, ils sont généralement utilisés lorsque les forces principales engendrées pendant la mastication sont grossièrement verticales.

En conclusion

La dentisterie organisée est née en 1840 avec la fondation de la première école dentaire du monde, le Baltimore College of Dental Surgery, à Baltimore, aux États-Unis. En 1935, les résines acryliques polymérisées ont été introduites pour servir de base aux dents artificielles. Parmi les développements ultérieurs, on trouve l'utilisation d'instruments en carbure et en diamant pour la préparation des cavités et des surfaces, et le développement de matériaux plus solides et plus légers pour fabriquer les dentiers. Plutôt intéressant, n'est-ce pas? Enfin, sur ce, je vous dis: «attention à vos jolies dents, car si jamais un jour vous avez besoin d'implants dentaires, vous êtes mieux d'avoir un portefeuille bien rempli!»

 

Bibliographie

«Dentisterie». Encyclopédie Microsoft Encarta 98 [CD-ROM]. Microsoft Corporation, 1997.

Implant Dent. (Page consultée le 21 février 2000). Qu'est-ce qu'un implant dentaire, [En ligne]. Adresse URL: http://perso.infonie.fr/implantdent/

Romier-Borgnat, Dr Stéphanie. (Page consultée le 10 février 2000). Étude ergonomique dans un laboratoire de fabrication de prothèses dentaires, [En ligne]. Adresse URL: http://www.sdv.fr/aimt67/som_aimt/enquete_aimt/prothesiste_dentaire.htm

 

Validation du contenu : René Fauteux
Révision linguistique : Karina Veilleux

Page d'accueil de la classe Liste des recherches de Chimik Holmes


Page mise à jour : le 13 avril 2000
© CyberScol