Québécium

par Jonathan Demers et Manuel Magnan


Salut Tableau de Mendeleïev!

Image 1

Comment vas-tu? Je n'irai pas par quatre chemins: je t'annonce que je suis déçu de la tournure des événements. On avait prévu mon existence, on a cru me voir brièvement, on m'a alors considéré réel, et NON! Je me suis refusé à renaître aux yeux de tous! Qu'on se le dise, je m'entête à rester VIRTUEL! Mystérieux, je suis l'élément 118 à qui tu as donné un nom bizarre et compliqué pour rien. Tu m'as appelé Ununoctium. Mais qu'est-ce qui t'a passé par la tête? Une chance que j'ai finalement intéressé le physicien Pierre Demers. Pour faire honneur au Québec, il m'a appelé Québécium (Qb). Mon baptême a eu lieu en 1996 devant l'APSQ à Hull, à l'École de l'Île. J'avais alors un an, tout en restant virtuel!

Savais-tu qu'il s'est basé sur moi pour fabriquer un nouveau tableau périodique? Tes jours sont peut-être comptés. Pour établir son nouveau système de classification des éléments, Pierre Demers a supposé que la structure électronique de mon atome renferme celle de tous les autres selon l'équation Z = 117 à Z = 1. C'est en prenant mes électrons et en les soustrayant à ma matière qu'il peut reproduire tous les éléments et ainsi refaire la structure de ton tableau. C'est pourquoi cette nouvelle organisation se nomme le «système du Québécium».


Image 2

Je t'accorde que moi, Québécium, je suis virtuel, contrairement à Ununoctium, ma double identité, que des chercheurs ont cru avoir réussi à synthétiser une seule fois en 1999, sans pouvoir reproduire l'expérience qui aurait généré trois atomes. En effet, je me serais désintégré en moins d'un millième de seconde en émettant des particules alpha passant de l'élément 118 à l'élément 116, puis 114, jusqu'à devenir l'élément 106. C'est l'équipe de Ninov qui croyait avoir réussi cet exploit pour la première fois au Lawrence Berkeley National Laboratory, en Californie. Mais ils ont dû se résoudre à démentir l'annonce de ma synthèse car ils n'ont pu me reproduire lors des expériences de confirmation. Dans leur expérimentation, ils ont bombardé des cibles de Plomb avec des ions de Krypton. Ils ont cru avoir observé la formation de 3 atomes d'Ununoctium, possédant 118 protons, 118 électrons et 175 neutrons, plus un neutron à rejeter. Ils y ont travaillé onze jours, au rythme d'un bombardement de deux mille milliards d'atomes par seconde... Impressionnant, non?


Image 3

Je serais très radioactif, je ferais partie de la famille des gaz inertes avec He, Ne, Ar, Kr, Xe et le Rn, je serais un élément transuranien très lourd et jamais reproduit, je le répète. À la température de la pièce, je vivrais sous forme de gaz. Dans ton tableau, on m'a placé au dernier rang et à la toute fin.

Mon cher Tableau de Mendeleïev, tu devrais craindre de plus en plus les autres tableaux. Et puis, ce n'est pas seulement le système du Québécium qui est proposé, il en existe bien des variantes, comme entre autres, le tableau périodique en spirale conçu par le professeur Thoedor Benfey, celui d' Emil Zmaczynski qui est en forme de triangle, celui du Dr Timmothy Stowe qui a inventé le tableau périodique de physique, en plus de M. Paul Giguère, un autre Québécois, qui a formé un tableau en trois dimensions et M. Fernando Dufour, ancien professeur du Collège d'Ahuntsic, qui a inventé un tableau en forme d'arbre périodique. Mon cher, si je peux te réconforter un peu, aucun de ces nouveaux tableaux ne sera bientôt mis en circulation, à tout le moins, dans les écoles...

Alors, j'espère que tu auras pris bonne note de mon nouveau nom... Que je n'entende plus m'appeler autrement que Québécium, même si dans les faits, je n'existe pas! Je préfère nettement honorer ce beau pays francophone plutôt que de passer à l'histoire avec un nom qui ne réfère à rien d'autre qu'au latin scientifique! Tiens-le-toi pour dit.

Cordialement, Québécium ou Pseudo Ununoctium, le virtuel à jamais...



Bibliographie

DEMERS, Pierre [c3410@er.uqam.ca]. Complément sur le québécium, message envoyé à <ghislaine.bourque@cyberscol.qc.ca>, le 22 février 2002.
DEMERS, Pierre [c3410@er.uqam.ca]. Réponses aux questions de Manuel et Jonathan, message envoyé à <ghislaine.bourque@cyberscol.qc.ca>, le 25 février 2002.
DUFOUR, Fernando [fernduf@aei.ca]. Un modèle 3D ElemenTree, message envoyé à <ghislaine.bourque@cyberscol.qc.ca>, le 3 mai 2002.
 
SARGENT-WELCH. Tableau périodique des éléments, VWR Scientific Products, 2001.
 
BERKELEY LAB. (Page consultée le 25 mars 2002). Results of Element 118 Experiment Retracted, [En ligne]. Adresse URL: http://enews.lbl.gov/Science-Articles/Archive/118-retraction.html
BOURQUE, Ghislaine. (Page consultée le 25 mars 2002). Historique du tableau périodique, [En ligne]. Adresse URL: http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/carrefour/historique.html
DELÉGLISE, Aurélie. (Page consultée le 25 février 2002). L'élément chimique 118 reste à synthétiser, [En ligne]. Adresse URL: http://www.cybersciences.com/Cyber/3.0/N2430.asp
DEMERS, Pierre. (Page consultée le 20 février 2002). Système du Québécium, [En ligne]. Adresse URL: http://er.uqam.ca/nobel/c3410/QbInterna3.html
GAUTHIER, Philippe. (Page consultée le 25 mars 2002). Découverte des éléments 116 et 118, [En ligne]. Adresse URL: http://www.cybersciences.com/cyber/3.0/n1289.asp
HEILMAN, Chris. (Page consultée le 20 février 2002). The Pictorial Periodic Table, [En ligne]. Adresse URL: http://140.198.18.108/periodic/periodic.html
WINTER, Mark. (Page consultée le 11 mars 2002). WebElements, [En ligne]. Adresse URL: http://www.webelements.com/webelements/elements/text/Uuo/key.html

Recherche : Jonathan Demers et Manuel Magnan, Centre Le Goéland, Sherbrooke (Québec), CANADA.
Validation du contenu : Annick Claveau
Révision linguistique : Béatrice Migneault


CyberScol
Info

Page mise à jour : le 14/05/2002
© CyberScol